• Pr. Claude Abé: «A l’immigration choisie, l’Afrique répond par la sexualité et la civilisation choisies»

    un clic sur le lien svp!

    http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=16977

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • La Monarchie Républicaine du Cameroun ce conseil de la Monarchie Républicaine du Cameroun a plus de cinquante ans (50 ans) à votre humble avis pensez vous que l'actuel Monarque puisse nous apporter la prospérité, le plein emploi,la gloire et l'émergence en 2035? je trouve curieux et méprisant le rôle que se donne certains de nos intéllectuels bref de nos élites... c'est quoi être un adepte du biyaisme? je vous l'explique en quelques mots ok

    c'est la corruption, l'impunité, le chomage à outrance, la violation des libertés fondamentales, l'injustice et surtout l'enrichissement illicite... c'est ça le Biyaisme.

    les fondement du renouveau sont basés sur  un et un seul principe: la division du Royaume en deux... d'un côté les RICHES de plus en plus riches ( Biyaistes) et de l'autre côté les pauvres, en majorité et de plus en plus pauvres... ne pouvant pas se soigner, se nourir, se vetir, se loger et pire éduquer leurs enfants... voilà en quelques mots ce qu'est le Biyaisme. Sa Majesté voilà ce que vous allez léguer aux génératiions futur, un futur sans avenir obscursi depuis la naissance, oui voilà un bilan très peu critique de vos 32 ans de regne sans partage. mais le tableau n'est pas entièrement sombre, durant votre le Royaume à connu la prolifération des églises à chaque coin de rue, des débits de boissons(Snack, Bar), des call box et des jeux au hasard. 

    vive le Roi

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  la Liberté telle qu'on la conçois n'existe pas on est toujours prisonnier de quelque chose... la première manifestation de la liberté c'est le respect de la loi. en France par Exemple il y a pas de débat sur la polygamie car le code civil français l'interdit. au Cameroun L’article 347 bis du code pénal camerounais prévoit que tout individu ayant des rapports sexuels avec une personne du même sexe est passible d’une amende de 20000 à 200000 Fcfa et de six mois à cinq ans de prison. c'est la loi est on se doit de la respecter, tout en évitant des débat qui ne peuvent qu'accentuer l’homophobie.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique